Recevez nos communiqués

Abonnez-vous à nos communiqués de presse (1 à 4 envois par mois) :
Back Vous êtes ici : Nous connaître Agir Communiqués de presse communiqué 2020

Communiqués 2020

  • Avortement : le confinement ne doit pas aggraver la loi

    Avortement et confinement

    Communiqué de presse
    Interrogé mercredi 1er avril lors des questions au gouvernement, le ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, a répondu à la sénatrice Laurence Rossignol sur l'accès à l'IVG pendant la crise sanitaire.
    Le ministre ne voit pas " d'opposition de principe " à la demande des gynécologues de repousser le délai de l'IVG médicamenteuse en ville et à domicile de 7 à 9 semaines d'aménorrhée.

  • Non, l'état d'urgence ne permet pas tout !

    Communiqué de presse - 20/03/2020
    Hier, jeudi 19 mars, le Sénat a adopté le projet de loi Urgence Covid-19 permettant l'instauration d'un état d'urgence sanitaire.
    La sénatrice Laurence Rossignol, profitant de cette situation d'urgence, a déposé un amendement visant à permettre au Gouvernement d'allonger de deux semaines le délai légal d'accès à l'interruption volontaire de grossesse, pour le porter de 12 à 14 semaines, et à supprimer l'exigence d'une deuxième consultation pour les femmes mineures.

  • La famille au cœur du confinement

    Communiqué de presse - 19/03/2020
    Depuis lundi, pour éviter la propagation du Covid-19, les Français sont tenus de rester à leur domicile. Plusieurs générations se sont ainsi retrouvées pour vivre ensemble, sans doute pour plusieurs semaines : parents, enfants et parfois grands-parents.

    Famille solidarité familiale

  • Loi de bioéthique : non au business de la procréation artificielle

     


    En ouvrant la PMA à toutes les femmes, la loi participerait au développement d'un véritable business de la procréation aux dépens notamment des enfants et des femmes. Cette vidéomontre les sommes considérables qui sont, d'ores et déjà, en jeu dans l'artificialisation de la procréation.

     
    Le texte du projet de loi de bioéthique, modifié par le Sénat, sera de nouveau étudié et voté à Assemblée nationale dans les prochaines semaines. Il est encore temps pour l'exécutif de retirer cette loi qui divise les Français, au moment où l'urgence est à la cohésion nationale.

    Le 6 octobre dernier, les associations regroupées sous le label Marchons Enfants !  ont annoncé plusieurs dates de mobilisations. Celle du dimanche 8 mars figure au calendrier.

    En cette Journée mondiale de la femme, les Associations Familiales Catholiques, membres de Marchons Enfants ! , proposent à tous ceux qui souhaitent le retrait de la loi,  une mobilisation digitale.  Depuis le site https://stopmarchandisation.afc-france.org, il suffit de quelques clics pour rédiger et envoyer un courrier au Président et/ou son épouse.

     
    Cette mobilisation digitale est aussi une façon de montrer au Président qu'écouter les avis sans jamais les prendre en compte, ne relève pas du dialogue mais de la technique du pourrissement.

    Des centaines de milliers de Français sont toujours profondément opposés à cette loi qui bafoue la dignité de la personne.

  • Projet de loi bioéthique : le Sénat approfondit les contradictions

     Bioéthique Vote du 4 février le Sénat approfondit les contradictions

    Communiqué de presse - 05/02/2020
    Le vote solennel hier au Sénat du projet de loi bioéthique a été très serré : 153 voix pour, 143 voix contre, 45 abstentions. C'est un texte profondément remanié que les sénateurs ont voté, établissant des limites et en effaçant d'autres.

  • L’article est voté mais la loi n’est pas votée. Tout est encore possible.

    Communiqué de presse - 23-01-2020
    L’article 1 du projet de loi de bioéthique autorise la PMA pour les couples de femmes et les femmes seules. Il a été voté cette nuit par le Sénat par 160 voix contre 116. La PMA est la mesure la plus emblématique de la loi. L’essentiel de ce texte contribue à doter la procréation technique et marchande d’un cadre légal. Les Associations Familiales Catholiques sont scandalisées par le résultat du vote de cette nuit qui bafoue les droits des enfants.

  • Sex Education 2, une série toujours à éviter

    Communiqué de presse - 17-01-2020
    Il est difficile en ce moment de passer à côté du matraquage publicitaire de la saison 2 de cette série britannique de Netflix : Sex Education.
    Les Associations Familiales Catholiques déconseillent fortement cette série qui présente une vision déformée, utilitaire et purement technique des relations amoureuses, dite " sans tabous ", et formellement déconseillée aux moins de 16 ans.

  • Fécondité : les Français déplorent la dégradation de la politique familiale, ils renoncent à avoir le nombre d'enfants qu'ils souhaitent

    Baisse des naissances 2019

    Communiqué de presse - 15-01-2020
    En publiant, le 14 janvier, son Bilan Démographique 2019, l'INSEE constate pour la cinquième année consécutive une baisse de la fécondité à 1,87 enfant par femme contre 1,88 en 2018 et 2,00 en 2014.  753 000 enfants sont nés en 2019, soit 5500 de moins qu'en 2018. L'INSEE présente ces chiffres comme témoignant enfin d'une stabilisation. Les Associations Familiales Catholiques, elles, très préoccupées par ces sujets depuis de nombreuses années, les analysent surtout comme les conséquences logiques des coups de rabot successifs sur la politique familiale appliqués depuis 2014 par le gouvernement précédent.

  • Au Sénat : un texte de bioéthique aggravé en commission

    Communiqué de presse - 10-01-2020
    Le 21 janvier prochain, le projet de loi de bioéthique arrivera en discussion publique. Des amendements viennent d'être introduits en commission dans le texte déjà voté à l'Assemblée Nationale le 15 octobre dernier. Ils apportent quelques améliorations et de nombreuses transgressions supplémentaires.

    Projet de loi Bioéthique au Sénat

  • Loi de bioéthique au Sénat : les AFC appellent à manifester pour s'opposer à la mainmise technique et marchande sur la procréation humaine

    Communiqué de presse - 08-01-2020
    Hier, dès le premier jour d'examen, les sénateurs ont introduit en commission la possibilité pour des centres privés à but lucratif de conserver des embryons. Les Associations Familiales Catholiques alertent avec force contre cette dérive commerciale de la procréation.

    Marché de la procréation appel à manifester

Coup de cœur

Les filles du docteur March film ciné

Actualités des familles La Croix