Back Vous êtes ici : Société Questions de société Conjugalité/Couple Non-mariage Divorce sans juge, quelles suites ?

Divorce sans juge, quelles suites ?

Fotolia 99743619 XSMoins d’un mois après le dépôt en toute discrétion d’un amendement en commission pour réformer le divorce par consentement mutuel, et quelques jours après la fin des débats sur le sujet, l’Assemblée Nationale a adopté, mardi 24 mai, le projet de loi « Justice au XXIe siècle ». L’enjeu de ce texte ne nous a pas échappé et nous avons agi dès le 6 mai avec rapidité et fermeté, auprès de vous d’abord, mais aussi dans les médias avec plus de 60 reprises presse de l'action des AFC à ce jour, auprès des ministères – Famille, Justice – et des parlementaires.

Merci et bravo à tous ceux qui ont apporté leur voix aux plusieurs milliers de soutiens enregistrés en quelques heures sur notre pétition, demandant le retrait de cet amendement, et communiquée aux députés et responsables politiques. Continuez à la faire signer autour de vous !

Merci et bravo à ceux qui, en nombre et sans délai, ont pris contact avec leurs députés pour leur dire nos convictions. Entretenez et poursuivez ces relations avec vos élus ! 2017 approche à grands pas…

Non, le mariage n’est pas un simple contrat qui se défait devant notaire. Le mariage est un engagement solennel qui nous engage vis à vis des autres, et ses conséquences sont importantes pour la société ! Par voie de conséquence, le divorce n’est pas un acte dont le seul enjeu serait le coût !

Le processus législatif va se poursuivre, avec la réunion de la Commission Mixte Paritaire puis un nouveau passage devant les Assemblées. L’action des AFC elle aussi continue, combinée à celle de l’UNAF et de nombreux acteurs de la société civile, en particulier du monde judiciaire. Nous sommes très nombreux à croire au mariage, convaincus que tout ce qui facilite le divorce affaiblit la famille. Continuons à faire entendre nos voix !

Actualités des familles La Croix