Back Vous êtes ici : Société Questions de société Bioéthique/Ecologie de l'homme Bioéthique : la loi a été votée en première lecture à l'Assemblée nationale. Nous restons plus que jamais mobilisés

Bioéthique : la loi a été votée en première lecture à l'Assemblée nationale. Nous restons plus que jamais mobilisés

Communiqué de presse

[ Télécharger ]

Ce mardi 15 octobre, la loi de bioéthique a été votée par les députés réunis en séance publique par 359 voix pour, 114 voix contre et 72 abstentions.

Les Associations Familiales Catholiques remercient les députés qui ont fait preuve de courage en s'opposant à cette loi néfaste (pour certains en dépit des consignes de vote données par leur groupe politique).

Dès demain, le Sénat annoncera la composition de la commission spéciale qui étudiera de nouveau la loi, débattue en séance à partir du 20 janvier.

Hier après-midi, lors d'une conférence de presse, le groupe " Marchons enfants ! " a rappelé, par la voix de Pascale Morinière, ses quatre demandes au Président de la République :

1. Un moratoire sur ce projet de loi.
2. L'application du principe de précaution à la procréation humaine et à la filiation.
3. Le développement d'un véritable politique de la fécondité avec un grand plan de lutte contre l'infertilité.
4. L'abolition de la GPA et de toute marchandisation humaine dans le monde entier.
 
Sans réponse du Président de la République avant le 31 octobre, le collectif Marchons Enfants mobilisera les opposants le week-end du 30 novembre-1er décembre, partout en France, sous la forme de piquets de manifestants pour tracter et sensibiliser les élus, la population et les médias.

Si le silence et le mépris du Président de la République persistent vis-à-vis des centaines de milliers de manifestants qui ont marché le 6 octobre, " Marchons Enfants ! " donne rendez-vous aux Français à Paris le 19 janvier pour une manifestation d'au moins aussi grande ampleur que celle de l'Acte I.

Les Associations Familiales Catholiques encouragent leurs adhérents à utiliser tous les moyens pacifiques qui sont en leur possession pour alerter leurs concitoyens et leurs élus sur les conséquences désastreuses de cette loi pour notre pays.

Marchons enfants 4 revendications

Actualités des familles La Croix