Bannière manif 19 janv site

Back Vous êtes ici : Société Questions de société Bioéthique/Ecologie de l'homme Bioéthique : La mobilisation ne fait que commencer

Bioéthique : La mobilisation ne fait que commencer

Communiqué de presse

Une foule considérable s'est retrouvée autour du Sénat ce dimanche 6 octobre pour manifester ses inquiétudes sur la loi de bioéthique en discussion à l'Assemblée Nationale.

Encouragée par ce très grand succès dans la rue, la vingtaine d'associations rassemblées dans le mouvement Marchons Enfants est bien décidée à poursuivre à son action si Emmanuel Macron ne répond pas à ses demandes :

  •  un moratoire sur ce projet de loi
  •  l'application du principe de précaution à la procréation humaine et à la filiation
  •  le développement d'un véritable politique de la fécondité avec un grand plan de lutte contre l'infertilité
  •  l'abolition de la GPA et de toute marchandisation humaine dans le monde entier

Plusieurs dates (1er décembre, 19 janvier, 8 mars, 17 mai et 14 juin) ont d'ores et déjà été réservées par les organisateurs pour poursuivre d'une manière ou d'une autre la mobilisation du peuple français dimanche dernier.

Rien n'est encore joué ! Les débats se poursuivront à l'Assemblée Nationale jusqu'au 9 octobre. Le texte de loi n'y sera voté solennellement que le 15 octobre. Puis il sera discuté au Sénat, avant vraisemblablement de revenir à l'Assemblée.

Les Associations Familiales Catholiques restent plus que jamais mobilisées pour informer l'opinion publique et encouragent leurs adhérents à continuer à rencontrer leur député et leurs sénateurs pour leur faire part de leurs graves préoccupations face à cette loi néfaste et injuste.

Elles espèrent que la voix de la rue sera entendue et que le grand bricolage, fabriqué de toute pièce à l'Assemblée Nationale, sera démantelé au Sénat pour, qu'enfin, un vrai débat ait lieu.

Marchons Enfants cortègeCrédit photo : Jean-Luc Boulard

Actualités des familles La Croix