Back Vous êtes ici : Vie pratique Vie quotidienne Immobilier logement Logement étudiant, les bons réflexes à adopter

Logement étudiant, les bons réflexes à adopter

Le logement étudiant : un casse-tête pour les étudiants et leurs parents mais le stress ne doit pas faire oublier les principes de bases de la location.

Quelques conseils des AFC :

Logement étudiantPréparez votre dossier de location avant de visiter un logement, la concurrence est rude. De manière générale, pensez à bien vérifier les points suivants :

  • La date de prise d’effet et la durée du bail, celle convenue avec le propriétaire
  • Les noms du ou des occupants : vous en aurez besoin pour toucher les aides de la Caisse des allocations familiales (CAF), dont les APL.
  • Le délai de préavis : il doit être d’un mois pour les zones tendues et trois mois pour les autres
  • Le montant du loyer
  • Le montant du dépôt de garantie
  • La description du bien ainsi que les équipements mobiliers
  • Une pièce d’identité française ou étrangère
  • Un justificatif de domicile
  • La carte d’étudiant
  • L’avis d’attribution de bourse si le locataire est étudiant boursier
  • La simulation pour les aides au logement établie par la CAF
  • Le contrat de travail le cas échéant
  • Les 3 derniers bulletins de salaire le cas échéant.

Soyez attentif pendant la visite
Attachez une attention toute particulière au bon fonctionnement des portes et fenêtres, aux éventuelles traces d’humidité dans la cuisine ou dans la salle de bains, à l’isolation et aux radiateurs, et enfin, à l’état des prises électriques.

Dépôt de garantie : attention aux abus
Le dépôt de garantie correspond à un mois de loyer hors charges pour un bien non meublé, deux mois s'il s'agit d'un meublé.

Méfiez-vous des frais des agences de location
Seuls quatre services peuvent vous être facturés :

  • La visite du logement
  • La constitution du dossier
  • La rédaction du bail
  • L’état des lieux.

Vérifiez bien les points suivants avant de signer votre contrat de location ou bail :

  • La date de prise d’effet et la durée du bail, celle convenue avec le propriétaire
  • Les noms du ou des occupants : vous en aurez besoin pour toucher les aides de la Caisse des allocations familiales (CAF), dont les APL. Pour mémoire, les APL ont baissé de 5 € fin 2017 et les étudiants dont les parents sont assujettis à l’Impôt sur la fortune immobilière ou qui vivraient dans un logement au loyer particulièrement élevé sont désormais privés de ces allocations.
  • Le délai de préavis : il doit être d’un mois pour les zones tendues et trois mois pour les autres
  • Le montant du loyer
  • Le montant du dépôt de garantie
  • La description du bien ainsi que les équipements mobiliers.

Et pensez à la colocation, un mode plus convivial et abordable.

Sources - Crédit photo : Personnes photo créé par freepik

Coup de cœur

Film Popieluszko SAJE

Actualités des familles La Croix