Devoirs de vacances, quelles règles adopter ?

Les « grandes vacances » sont un temps de repos nécessaire pour l’équilibre du corps et de l’esprit. Elles permettent aussi de mûrir les savoirs acquis, de comprendre les matières enseignées différemment.

Devoirs de vacancesC’est une période essentielle pour bien aborder l’année suivante. Les devoirs de vacances paraissent alors inévitables, mais il est souhaitable de se poser quelques questions, surtout en cette année si particulière de confinement.

Pour quel enfant ?

Nos enfants n’ont pas tous les mêmes besoins : pour certains, une remise à niveau s’impose, pour d’autres il s’agira de conforter leurs acquis ou de se perfectionner. Un bilan par matière avec chacun de ses enfants pourra être effectué pour définir des objectifs en fonction des résultats scolaires de l’année et des difficultés récurrentes.

Quel degré d’investissement suis-je prêt à opérer ?

Après avoir fait l’école à la maison pendant le confinement, où en suis-je ? Les enfants ont besoin d’être soutenus, encouragés et stimulés.  Ils sont parfois loin d’être autonomes pour se mettre au travail et pour se concentrer. Suis-je prêt à m’investir à nouveau ?

Comment choisir les devoirs de vacances ?

Tout d'abord, le support pédagogique doit être adapté à l'enfant (niveau et âge). S’il ne maîtrise pas les bases, il n’est pas conseillé de choisir un niveau supérieur, mais peut- être un niveau inférieur pour lui faire travailler ses acquis. Cela évitera de le démotiver. Ne pas oublier également que des balades instructives et culturelles ou la lecture de livres sont aussi intéressantes.

[ Voir notre sélection de cahiers de vacances ]

Enfin, je peux définir :

- un cadre de temps : pendant combien de temps ? Quelle durée ? À quel moment de la journée ? Le matin pour pouvoir profiter après de la journée et s’amuser ? À l’heure de la sieste des plus jeunes pour plus d’efficacité ou le soir pour un temps plus calme ? L’idéal est un travail régulier à la même heure si possible et de la même durée.

- un cadre de lieu : chacun dans sa chambre ? Cela permet à chacun de rester concentré. Ou tous autour de la table ? Cette situation les stimule et permet de les surveiller.

- un cadre pour tous : c’est peut-être la règle la plus compliquée à mettre en place dans une fratrie. Quand un enfant travaille, bien souvent il considère comme injuste que son petit/grand frère/sœur joue. Qu’est-ce que je peux alors mettre en place ?

Un respect des règles convenues ensemble me permettra en tant que parent d’exercer une juste autorité.  Quant à l’enfant, il pourra ainsi y trouver un espace sécurisant où la négociation n’est plus de mise.

Marie Legrand, référente nationale des Chantiers-Éducation