Communications électroniques : le service client pointé du doigt

stockvault-iphone-with-headset112169Communiqué de presse

Agréée association de consommateurs, la Confédération Nationale des Associations Familiales Catholiques (CNAFC) prend acte des opérations de regroupement des opérateurs de communications électroniques.

Elle souhaite que les prix des services restent accessibles au plus grand nombre, mais veut attirer l'attention des familles et des consommateurs sur l'importance de prendre en compte la qualité de l'information reçue au préalable, celle des services et des informations fournis par chaque opérateur à tous moments après l'achat pour en faire le meilleur usage. Les appareils offrent maintenant des possibilités extrêmement vastes dont certaines fonctions font l'objet de facturations inattendues.

Si le « low cost » en matière de téléphonie connaît un essor, souhaitable dans une optique de baisse de prix, l'information préalable, les services aux clients, l'assistance, et les SAV, sont tout aussi essentiels aux clients et à la qualité de l'offre. Or, cet aspect des choses est largement négligé. Il est regrettable de constater, sur ce point, que les leaders de la téléphonie « low cost » soient ceux qui ont le moins d'échanges avec les associations et, parallèlement, le moins de services pour leurs clients.

La CNAFC estime donc que le choix des acheteurs, au-delà des prix apparents, doit intégrer la qualité réelle des services facilement disponibles et qu'il doit en être tenu compte dans les jugements portant sur la concurrence entre opérateurs. Elle sera particulièrement vigilante sur ce point.