Sex Education 2, une série toujours à éviter

Comuniqué de presse

[ Télécharger ]

Il est difficile en ce moment de passer à côté du matraquage publicitaire de la saison 2 de cette série britannique de Netflix : Sex Education.

Les Associations Familiales Catholiques déconseillent fortement cette série qui présente une vision déformée, utilitaire et purement technique des relations amoureuses, dite " sans tabous ", et formellement déconseillée aux moins de 16 ans. Cette saison, un manuel " d'éducation sexuelle " peut aussi être commandé gratuitement. Hélas, celui-ci n'a rien d'éducatif.

Les AFC rappellent que l'éducation à l'amour est une œuvre au long cours pour laquelle les parents sont les premiers et principaux éducateurs. Elle nécessite que des adultes se forment pour transmettre une bonne nouvelle sur l'homme et la femme, sur le corps, l'amour, la sexualité et la transmission de la vie et ne laissent pas la culture de la " sexualité-consommation " faire l'éducation des enfants et des jeunes. C'est ce qu'elles proposent avec leurs formations " Grandir et Aimer ".

Elles proposent également trois séries disponibles sur la chaîne You Tube, pour à aborder le sujet de la vie affective et sexuelle : " Lucas et Léa " pour les enfants,  " Hugo et Lucie " pour les adolescents et " Alex, Manon et les autres " à destination des étudiants.  Conçues par des éducateurs à la vie, une conseillère conjugale et familiale et un médecin, ces web-séries veulent offrir une réponse positive aux adolescents pour les accompagner dans leur construction affective et relationnelle. 

La série Sex Education, saison 2 ne s'impose pas. A l'heure d'un accès aisé à Internet et à ses contenus pornographiques, d'autres moyens d'éveiller les enfants et adolescents à la vie, promus par les parents eux-mêmes, existent.

Les AFC invitent ceux qui veulent dire non à la série Sex Education, à signer la pétition mise en ligne par Liberté pour aimer.