Back Vous êtes ici : Vie pratique

L’aide aux plus faibles, un devoir des AFC

"Une famille ne peut s'épanouir spirituellement que si elle bénéficie de conditions de vie matérielles satisfaisantes".

Les AFC sont agréées par l’État comme association de consommateurs depuis octobre 1987. Cet agrément vient d’être renouvelé pour 5 ans.

Les difficultés de la vie quotidienne des familles relèvent bien sûr de leurs conditions matérielles, mais aussi des rapports contractuels quotidiens qu'elles entretiennent avec les entreprises (énergie, communications électroniques, achats en magasin, e-commerce, etc.). Les problèmes de nature contractuelle peuvent engendrer de réelles difficultés pour les familles mal informées et ne connaissant pas leurs droits.

Cette mission est fondée sur :

  •  le Code de la Famille qui confie aux associations familiales la défense des intérêts matériels des familles (article L.211-1) ;
  • l’Enseignement social de l’Église qui les encourage à agir dans le monde. Les associations de consommateurs sont explicitement citées dans l’encyclique Caritas in Veritate §66

Lire la suite

Chambres d'hôte : ce qu'il faut savoir

Réserver des vacances en famille en chambre d’hôtes en connaissance de cause

Vous souhaitez réserver des vacances en famille dans un cadre simple et authentique, au grand air et sans faire des kilomètres en cette période estivale perturbée ? La chambre d’hôtes est peut-être l’option qu’il vous faut.

Qu'est-ce qu’une chambre d’hôtes ?

Une chambre d’hôtes est une chambre meublée, située chez l'habitant, avec 2 caractéristiques essentielles :

  • la prestation d’hébergement est assortie, au minimum, d’un petit déjeuner et de la fourniture de linge de maison
  • contrairement aux meublés de tourisme et aux résidences de tourisme, les chambres d’hôtes ne font pas l’objet d’un classement, mais peuvent bénéficier d’un label qualité conféré par des organismes tels que Gîtes de France ou Clé vacances.

Quelques règles de base encadrent l’activité des chambres d’hôtes :

  • une chambre d’hôtes ne peut pas proposer plus de 5 chambres ni accueillir plus de 15 personnes
  • la ou les chambres proposées doivent avoir une surface minimale de 9m2 et au moins 2m20 de hauteur sous plafond (cependant les chambres ont très souvent une surface supérieure à 12m2)
  • le ménage des chambres et des sanitaires doit être assuré quotidiennement par l’hôte, et ne peut pas être facturé en supplément au client
  • l’accueil doit être assuré directement par l'habitant
  • toutes les chambres d'hôtes ont l’obligation d’être déclarées en mairie.

En matière de publicité des prix et de délivrance de note, les chambres d’hôtes sont soumises à la réglementation de l'hôtellerie. Ainsi, à la fin de votre séjour et au moment au paiement, l'hôte doit vous remettre une note indiquant :

  • la date
  • la raison sociale et l'adresse
  • le numéro de la chambre occupée
  • la durée de votre location
  • vos nom et adresse
  • les prix, taxes et service compris des prestations qui vous ont été fournies
  • la somme totale due.

Que faire en cas de problème avec une chambre d’hôtes ?

Comme pour toute prestation commerciale, si vous rencontrez un problème avec une chambre d’hôte, dans un premier temps, il est conseillé de privilégier une démarche « amiable » auprès du professionnel (conservez une copie de votre réclamation).

Si cette démarche n’aboutit pas favorablement, il est conseillé de contacter une antenne consommation locale des AFC, qui peuvent également vous aider à trouver un règlement amiable avec le professionnel ou de vous tourner vers la direction départementale de la protection des populations (DPPP) ou la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) dont vous dépendez.

En dernier recours, envisagez la démarche judiciaire.

Chambre dhôte vacances

Source

Crédit image : Personnes photo créé par jcomp - fr.freepik.com

Santé : se protéger du soleil

Se protéger du soleil, c’est protéger sa santé et celle de sa famille

se protéger du soleilNous profitons tous du soleil et en connaissons ses bienfaits : il dope le moral et favorise la fabrication de vitamine D. Cependant, on oublie parfois qu’il peut aussi présenter des risques. En France métropolitaine, c’est entre les mois de mai et d’août que le rayonnement solaire est le plus intense.

Alors, pour toutes vos activités, que vous soyez dans votre jardin, à la plage, à la montagne ou à la campagne, lorsque vous faites du sport ou tout simplement lorsque vous vous promenez... protégez-vous et protéger votre famille, pour que le soleil reste un plaisir.

Les dangers du soleil

- Les rayons du soleil contiennent des UV (rayons ultraviolets)
- Les UV provoquent des coups de soleil
- L’exposition aux rayonnements UV est la cause principale des cancers de la peau
- L’exposition aux UV peut aussi provoquer des lésions oculaires très sérieuses

Les gestes simples pour se protéger du soleil

- Eviter de vous exposer entre 12h et 16h
- Se couvrir est le meilleur moyen de limiter les risques liés au soleil
- Les enfants doivent être particulièrement protégés
- Attention, la crème ne permet pas de s’exposer plus longtemps…

Source
Crédit image : Fond photo créé par jannoon028 - fr.freepik.com

Prévenir les noyades

Adoptons les bons réflexes quand nous nous baignons en famille.

Noyade plage piscineEn France, les noyades aussi bien en piscine qu’en mer, en lac ou en rivière constituent un enjeu de santé publique majeur car elles sont responsables chaque année d’environ 1000 décès et, parfois, de graves séquelles. Elles sont la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans. A tous les âges et dans tous les lieux, la baignade comporte des risques : adoptez les bons réflexes pour prévenir les noyades car elles sont pour la plupart évitables !

Pour vous baigner en toute sécurité :

Quel que soit le lieu de baignade :

- Maintenez toujours vos enfants sous votre surveillance,
- Choisissez les zones de baignade surveillées ;
- Respectez les interdictions de baignade ;
- Tenez compte de votre état de forme ;
- Ne consommez pas d’alcool avant et pendant la baignade.

En piscine, surveillez vos enfants de près et en permanence !

- Baignez-vous en même temps que vos enfants ou désignez un seul adulte responsable de la surveillance ;
- Ne faites pas autre chose lorsque votre enfant se baigne ;
- Ne restez pas le regard fixé sur votre téléphone ou votre tablette ;
- Ne vous absentez pas, même quelques instants.

A la plage :

- Nagez dans les zones de baignade surveillées ;
- Nagez accompagné(e) ou en signalant votre lieu de baignade ;
- Nagez le long du rivage.

Source
Crédit image : photo créé par freepik - fr.freepik.com

Nouveaux équipements obligatoires pour les EDPM

Les nouveaux engins de déplacement personnel motorisés (EDPM - Trottinettes électriques, monoroues, gyropodes, hoverboards) apportent de nouvelles solutions aux familles pour se déplacer au quotidien dans les villes. Leur présence de plus en plus forte dans les rues et l’espace public n’était cependant pas encore réglementée et posait de nombreuses questions de sécurité en particulier envers les plus vulnérable : personnes âgées, enfants, personnes en situation de handicap.

Après avoir été introduits dans le code de la route à l’automne dernier par le décret du 23 octobre 2019, l’utilisation des engins de déplacement personnels motorisés (EDPM) est régie par de nouvelles règles depuis 8 juillet 2020. Ils doivent être équipés de feux de position avant et arrière, mais aussi de dispositifs rétro-réfléchissants (catadioptres), d’un système de freinage et d’un avertisseur sonore.

EDPM trottinette électrique équipement obligatoire

Source
Crédit image : Photo by Kelly Sikkema on Unsplash

Groupe Facebook des AFC

groupe facebook esprit de famille

Coup de cœur

Le sommeil ami de lhomme

Actualités des familles La Croix