S'abonner à la Newsletter des AFC

Abonnez-vous à la lettre électronique mensuelle des AFC et recevez une fois par mois toutes nos brèves et nos communiqués :
Back Vous êtes ici : Nous connaître Agir Les AFC dans les medias Jean-Marie Andrès pour Famille Chrétienne - La politique familiale de Nicolas Dupont-Aignan

Jean-Marie Andrès pour Famille Chrétienne - La politique familiale de Nicolas Dupont-Aignan

Nicolas Dupont Aignan

Jean-Marie Andrès, président des AFC, analyse les propositions de Nicolas Dupont-Aignan sous l'angle de la politique familiale pour le dossier Présidentielle 2017 de l'hebdomadaire Famille Chrétienne.

 

ARTICLE paru dans FAMILLE CHRÉTIENNE | Janvier 2017 | Numéro 2036

« Propositions de faible envergure »
Par Jean-Marie Andrès, président des AFC

Cet avis d'experts était publié dans l’hebdomadaire Famille Chrétienne dans le cadre de leur dossier personnalisé sur Nicolas Dupont-Aignan.

« C’est à l’occasion du rassemblement de La Manif pour tous, le 16 octobre 2016, que Nicolas Dupont-Aignan a dévoilé les quatre mesures de son programme pour la famille, la cinquième touchant aux questions éthiques.

Sa première mesure est d’“augmenter de 25 % les places en crèche et [de] généraliser les cartes familles nombreuses”. Le candidat affirme vouloir faire de la politique familiale “une force de la nation”, mais sans définir ce qu’est aujourd’hui la famille, son rôle et ses attentes.

La deuxième proposition, “Revenir sur les diminutions des prestations familiales”, fait écho à son souhait de rétablir le plafond du quotient familial, abaissé par deux fois récemment. Il eût été intéressant de rappeler la distinction entre les allocations familiales, qui seules permettent d’assurer l’universalité de la politique familiale, et les prestations qui, le plus souvent, relèvent de la politique sociale. Le danger est aussi de penser que les familles ne sont intéressées que par l’aspect “monétaire” du soutien de la nation pour l’éducation de leurs enfants.

Les deux dernières propositions relatives aux violences faites aux femmes, non sans intérêt, ont un lien plus ténu avec l’objectif affiché. Soulignons que celle dédiée à la création de “structures d’accueil pour les femmes violentées et leurs enfants à l’image de l’association Léa à Yerres ” rejoint ce que de nombreuses villes ont déjà mis en place. On aurait par ailleurs aimé entendre le candidat sur les attentes des parents, premiers éducateurs de leurs enfants. Ceux-ci souhaitent notamment que l’école ne se limite pas à enseigner une simple éducation sexuelle, et qu’elle les associe effectivement dans son approche de l’éducation affective. Au final, il reste un sentiment de décalage entre l’ambition affichée pour la famille et certaines propositions de moindre envergure. » 

Lire l’article sur le site de Famille Chrétienne

Actualités des familles La Croix