Back Vous êtes ici : Les positions des candidats Benoît Hamon
  • Benoît Hamon : ses propositions concernant la famille

    banniere benoithamon

     

    v politique familiale

    Ses convictions sur la politique familiale

     

     "Je suis contre la GPA"

    Source : Libération du 05/01/2016

     

    "J'étendrai la PMA aux femmes seules et aux couples homosexuels"

     

    "Je mettrai en place un service public du soutien scolaire pour donner à tous les chances de réussir à l’école. Il faut inclure dans le temps scolaire des élèves le travail personnel et les devoirs qui, aujourd’hui, sont à faire à la maison. L’école et le collège doivent organiser en leur sein l’accompagnement des élèves pour leur permettre l’aide aux devoirs directement liés au travail fait en classe. Cet accompagnement et ces aides doivent être pris en charge par des enseignants dont la rémunération sera augmentée en conséquence."

     

    "Je souhaite que les jeunes parents, et notamment les mères isolées, puissent bénéficier d’un service public de garde d’enfants en cas d’horaires décalés. Ce nouveau service public Ecole et Petite Enfance permettra de mener de front et, de façon sereine, sa vie parentale et sa vie active."

     

    "Je rouvrirai des centres d’accueil du planning familial dans toute la France pour donner à chaque femme le droit effectif de s’informer et de disposer de son corps. Le planning familial offre un accompagnement complet pour l’IVG (réponse aux questions, possibilité d’accompagnement pour les mineurs…) et pourtant, les inégalités territoriales sont encore très fortes, notamment dans les milieux ruraux ou pour les jeunes qui ne peuvent pas se déplacer seuls."

     

    "Je porterai un droit à la santé universel, indépendamment du statut professionnel ou personnel de chacun.e. Je modifierai la répartition de l’aide à l’accès aux complémentaires santé : les 8 milliards d’euros d’aides publiques actuelles (ANI et avantages Madelin) doivent aussi toucher les fonctionnaires, les retraité.e.s, les étudiant.e.s et les chômeurs.euses de longue durée. J’affecterai une partie de ces aides au financement de la Sécurité sociale, après que la mise en place du revenu universel a mis fin à ces inégalités."

     

    "Je créerai le droit à une aide médicale pour mourir dans la dignité pour toutes les personnes atteintes d’une maladie incurable qui le demandent, au moment où elles le demandent. La dignité est un droit primordial qui doit être garanti tout au long de la vie, y compris dans les moments les plus difficiles."

    Source : https://www.benoithamon2017.fr/

     

    L'ancien porte-parole du Parti socialiste souhaite augmenter la durée du congé paternité de 14 semaines pour l'aligner sur les 16 semaines du congé post-natal dont bénéficient les mères.

    Source : Le Figaro Madame

     

Actualités des familles La Croix