Back Vous êtes ici : Vie pratique

L’aide aux plus faibles, un devoir des AFC

"Une famille ne peut s'épanouir spirituellement que si elle bénéficie de conditions de vie matérielles satisfaisantes".

Les AFC sont agréées par l’État comme association de consommateurs depuis octobre 1987. Cet agrément vient d’être renouvelé pour 5 ans.

Les difficultés de la vie quotidienne des familles relèvent bien sûr de leurs conditions matérielles, mais aussi des rapports contractuels quotidiens qu'elles entretiennent avec les entreprises (énergie, communications électroniques, achats en magasin, e-commerce, etc.). Les problèmes de nature contractuelle peuvent engendrer de réelles difficultés pour les familles mal informées et ne connaissant pas leurs droits.

Cette mission est fondée sur :

  •  le Code de la Famille qui confie aux associations familiales la défense des intérêts matériels des familles (article L.211-1) ;
  • l’Enseignement social de l’Église qui les encourage à agir dans le monde. Les associations de consommateurs sont explicitement citées dans l’encyclique Caritas in Veritate §66

Lire la suite

Comment obtenir un duplicata de carte grise ?

immatriculationTerminées les files d’attente à la préfecture pour obtenir la précieuse copie! Depuis le 2 juin 2017 en cas de perte, de vol ou de détérioration de votre carte grise, la demande de duplicata se fait en ligne.

Pour cela, il vous suffit de vous connecter au site de l'Agence nationale des titres sécurisés (ANTS) et de vous créer un compte. Vous pouvez aussi vous identifier par FranceConnect si vous avez un compte.
Une fois identifié, vous devrez renseigner votre numéro d'immatriculation et le code confidentiel qui avait été associé à votre ancienne carte grise. Vous pourrez le trouver sur les courriers qui vous ont été envoyés au sujet de votre certificat d'immatriculation.

Les différentes démarches à effectuer

On vous demandera une copie numérique d'un justificatif d'identité et, éventuellement, une copie numérique de la preuve du contrôle technique en cours de validité. En cas de vol, vous devrez présenter un exemplaire de la déclaration de vol, établie par un service de police ou de gendarmerie et, en cas de perte, un exemplaire de la déclaration de perte établie au moyen de l'imprimé Cerfa n°13753*01.

Quand vous aurez effectué l'ensemble de ces démarches, on vous proposera d'imprimer le certificat provisoire d'immatriculation (CPI) qui vous permettra de circuler avec votre véhicule en attendant votre carte grise définitive.
Cette demande de duplicata n'est pas gratuite. Pour connaître le montant de votre duplicata, qui dépend de votre véhicule et de votre région, un simulateur est en ligne : www.service-public.fr. Le paiement se fait par carte bancaire.

Si vous ne disposez pas de l’équipement nécessaire pour effectuer cette démarche en ligne, des points numériques avec ordinateurs, imprimantes et scanners sont mis à disposition dans de nombreuses communes. Des médiateurs peuvent également vous aider sur place.

Des justificatifs sont à conserver

En cas de demande de duplicata, le propriétaire est tenu de conserver et de tenir à la disposition de l'administration : un justificatif d'identité (carte d'identité, passeport...), la preuve d'un contrôle technique, et selon la situation un exemplaire de la déclaration de vol établie par un service de police ou de gendarmerie, voire le certificat d'immatriculation détérioré, qu'il doit garder pendant les 5 ans qui suivent la délivrance du duplicata.

Faites vos demandes sur : www.immatriculation.ants.gouv.fr

Frais d’itinérance en Europe c’est terminé

Un européen qui se déplace au sein de l’Union n’a désormais plus de frais supplémentaires lorsqu’il utilise son téléphone mobile.
C’est valable aussi en Islande, au Lichtenstein et en Norvège. Les britanniques bénéficient aussi de cet avantage mais ils pourraient le perdre avec le Brexit...
Une bonne nouvelle pour toutes les familles qui vont voyager en Europe cet été !

Effets secondaire, intoxications... un site unique pour les signaler

signalement sante gouvPrévu par la loi de modernisation de notre système de santé du 26 janvier 2016, signalement-santé.gouv.fr permet aux familles (mais aussi aux professionnels de santé) de signaler en quelques clics aux autorités sanitaires tout événement indésirable ou tout effet inhabituel ayant un impact négatif sur la santé.

Médicaments, compléments alimentaires, dispositifs médicaux, produits de nettoyage, actes de soins... : vous estimez être victime d’un « événement sanitaire indésirable » lié à la manipulation, à la consommation ou à l'utilisation d'un produit acheté en pharmacie, dans le commerce ou sur internet ?

Vous pouvez désormais le signaler en ligne sur signalement-sante.gouv.fr.
Selon l’événement ou la situation identifiée, vous pouvez :

- déclarer directement en ligne ;
- être guidé vers les télé procédures existantes, comme, par exemple, le portail vigie-radiothérapie de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) et de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) ;
- être informé sur la démarche à suivre pour certains signalements spécifiques qui nécessitent d’être effectués soit par un professionnel de santé (côté usager) ou par un professionnel spécialisé (côté professionnel).

Ces signalements permettent aux autorités sanitaires notamment, d'identifier de nouveaux risques et de mettre en œuvre des mesures pour prévenir ou limiter ces risques (modifier une notice, rappeler des lots, faire évoluer les recommandations de bonnes pratiques en matière d'hygiène...).

À noter : tous les renseignements fournis sont traités dans le respect de la confidentialité des données à caractère personnel, du secret médical et professionnel.
http://social-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/signalement-sante-gouv-fr

Consomag : comment rechercher des assurances-vie et des comptes inactifs

consomag cicladeLe site http://www.ciclade.fr permet aux éventuels bénéficiaires de rechercher gratuitement des assurances-vie et des comptes inactifs (uniquement ouverts en France) qui ont été transférés à la Caisse des Dépôts et Consignation. Par exemple l’assurance vie d’un proche décédé, un plan d’épargne entreprise que vous n’avez pas récupéré... L’organisme qui gère cet argent clôture les comptes restés inactifs ou non réclamés pendant une longue période. L’argent est transféré à la Caisse des Dépôts.

Voir ou revoir l'émission

Actualités des familles La Croix