Back Vous êtes ici : Vie pratique

L’aide aux plus faibles, un devoir des AFC

"Une famille ne peut s'épanouir spirituellement que si elle bénéficie de conditions de vie matérielles satisfaisantes".

Les AFC sont agréées par l’État comme association de consommateurs depuis octobre 1987. Cet agrément vient d’être renouvelé pour 5 ans.

Les difficultés de la vie quotidienne des familles relèvent bien sûr de leurs conditions matérielles, mais aussi des rapports contractuels quotidiens qu'elles entretiennent avec les entreprises (énergie, communications électroniques, achats en magasin, e-commerce, etc.). Les problèmes de nature contractuelle peuvent engendrer de réelles difficultés pour les familles mal informées et ne connaissant pas leurs droits.

Cette mission est fondée sur :

  •  le Code de la Famille qui confie aux associations familiales la défense des intérêts matériels des familles (article L.211-1) ;
  • l’Enseignement social de l’Église qui les encourage à agir dans le monde. Les associations de consommateurs sont explicitement citées dans l’encyclique Caritas in Veritate §66

Lire la suite

Lancement du guide du partenariat associations de consommateurs - mediateurs du service public

Les associations de consommateurs (dont les AFC) et le Club des Médiateurs du Service Public organisent des rencontres de concertation régulièrement.

Dans le cadre de ces échanges, ils ont souhaité formaliser leurs relations à travers un guide.

Ce guide vise à favoriser l'implication des associations de consommateurs dans les démarches et actions de médiation.

 

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (ClubMediateurs_A4_VF.pdf)ClubMediateurs_A4_VF.pdf[Guide du partenariat entre les associations de consommateur et le club des mediateurs du service public]217 Ko

Lancement du site www.monbudget.famille.gouv.fr

Le secrétariat d'état chargé de la famille lance un nouveau site internet : www.monbudget.famille.gouv.fr

Cet outil dédié aux familles permet d'apprendre à hiérarchiser les actes essentiels de la vie quotidienne pour mieux adapter sa consommation.

Vers la fin du CNC ?

Communiqué de presse

La CNAFC a analysé les propositions du Rapport sur l'évolution du mouvement consommateur français.

Elle exprime de sérieuses réserves sur la plupart des propositions faites : elles ne peuvent que conduire à une réduction de la protection des familles et des consommateurs, notamment les plus faibles et les plus isolés géographiquement, par la réduction du nombre des interlocuteurs et des aides de proximité.

De la médiation gratuite à la généralisation des procédures coûteuses : une évolution risquée
Ce Rapport indique que les échanges entre consommateurs et professionnels relèvent en priorité de l'affrontement judiciaire. C'est oublier que ces rapports se modernisent rapidement et privilégient de plus en plus la médiation concertation. Ce dialogue entre professionnels et associations est soutenu par la Chancellerie et l'Union Européenne. Il s'est concrétisé ces dernières années par l'installation de nombreux médiateurs et l'augmentation très rapide du nombre de dossiers qui aboutissent discrètement à des solutions adaptées et gratuites pour le consommateur.
Certaines associations peuvent utiliser le tumulte judiciaire comme source de revenus et caisse de résonance médiatique, mais pour le consommateur ces actions en justice sont longues, complexes, et souvent coûteuses.

Vers une mesure de l'efficacité de la médiation qui devrait s'étendre à l'offre de formations et d'outils de prévention :
Le Rapport juge sévèrement l'efficacité de la plupart des associations. Mais il ne traite pas des actions qui constituent les fondements de la défense des consommateurs (formation, notamment des jeunes, information, prévention, concertation, assistance). C'est sur ces actions qu'il faudrait définir des critères objectifs, et juger de l'efficacité des associations.

La CNAFC observe enfin que la structure apparemment nouvelle du CNC (Conseil National de la Consommation) n'est pas fondamentalement différente de celle d'aujourd'hui, dont le Rapport souligne pourtant l'inefficacité.

Pour la CNAFC, la logique du Rapport conduit à terme à la disparition du CNC et à la privatisation de l'INC, c'est à dire à une profonde remise en cause de la stratégie de prévention qui est défendue par les nombreuses associations attachées à la dimension sociale du mouvement consommateur.

Questionnaire CNAFC-UNAF sur la publicité comportementale

En collaboration avec l'UNAF, la CNAFC vous invite à répondre à un questionnaire sur le ciblage comportemental.
Le ciblage comportemental est une technique de publicité en ligne qui consiste à personnaliser les contenus promotionnels en fonction du comportement des internautes et de l'identification de leurs centres d'intérêt. Êtes-vous favorable à cette pratique ? Doit-elle être encadrée ?


Répondez à ce questionnaire sur le site de l'UNAF jusqu'au 31 mai 2009.

Actualités des familles La Croix