Back Vous êtes ici : Vie pratique

L’aide aux plus faibles, un devoir des AFC

"Une famille ne peut s'épanouir spirituellement que si elle bénéficie de conditions de vie matérielles satisfaisantes".

Les AFC sont agréées par l’État comme association de consommateurs depuis octobre 1987. Cet agrément vient d’être renouvelé pour 5 ans.

Les difficultés de la vie quotidienne des familles relèvent bien sûr de leurs conditions matérielles, mais aussi des rapports contractuels quotidiens qu'elles entretiennent avec les entreprises (énergie, communications électroniques, achats en magasin, e-commerce, etc.). Les problèmes de nature contractuelle peuvent engendrer de réelles difficultés pour les familles mal informées et ne connaissant pas leurs droits.

Cette mission est fondée sur :

  •  le Code de la Famille qui confie aux associations familiales la défense des intérêts matériels des familles (article L.211-1) ;
  • l’Enseignement social de l’Église qui les encourage à agir dans le monde. Les associations de consommateurs sont explicitement citées dans l’encyclique Caritas in Veritate §66

Lire la suite

Garantie légale, garantie commerciale : quels sont mes recours ?

electroménager assuranceNotre lave-vaisselle familial tombe en panne subitement, il manque une pièce du meuble livré en kit pour la chambre de notre fils, le carrelage de notre salle de bain installé par une entreprise désignée par le vendeur révèle des défauts… Quels sont les recours à notre disposition ?

Il en existe de deux sortes :

  • Les garanties légales : elle oblige le vendeur professionnel à vendre au consommateur un bien conforme au contrat et le rend responsable si ce n’est pas le cas.
  • Les garanties commerciales : elles relèvent de la liberté contractuelle entre professionnel et consommateur et peuvent également être appelées selon les cas : extension de garantie, garantie constructeur, garantie fabricant, etc.

Que ce soit en magasin ou sur internet, les vendeurs professionnels doivent vous informer, avant l’achat, via un support écrit, de l’existence, et des modalités de mise en œuvre des garanties légales et, si elles sont proposées, des garanties commerciales.

Le fait pour un commerçant de mentionner (y compris pour des produits en soldes) « aucun échange ni remboursement » n’a pas d’effet sur les garanties légales.

En savoir plus sur le site du Ministère

Le nouveau billet de 50 € dans votre porte-monnaie familial

50euros 2017La Banque de France vient de dévoiler le nouveau billet de 50 euros qui entrera en circulation le 4 avril prochain. La nouvelle coupure fait partie de la série "Europe" créée en 2013.

Deux des signes de sécurité utilisés comportent un portrait de la princesse Europe, personnage de la mythologie grecque qui a donné son nom au continent.
Le billet de 50 € est le plus largement utilisé de la zone euro : il représente environ 45 % du total de billets en circulation selon la Banque Centrale Européenne, soit plus de 8 milliards de coupures.

En savoir plus sur le site service public

Consomag : installation individuelle de traitement des eaux domestiques

CmUn consomag proposé par la CNAFC.

CONSOMAG vous dit tout sur l’assainissement non collectif des eaux usées, un terme qui peut paraître compliqué mais qui, vous allez voir, désigne un système relativement commun

 

Voir le Consomag.

Le port du casque à vélo devient obligatoire pour les enfants

Fotolia 96677984 SParents, le port du casque à vélo devient obligatoire pour les enfants

A partir du 22 mars 2017, le port du casque à vélo devient obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans, qu’ils soient conducteurs ou passagers.

On estime à environ 5,5 millions les usagers vélo occasionnels ou réguliers âgés de moins de 12 ans.

L’accidentalité routière des cyclistes âgés de moins de 12 ans concerne 181 enfants en 2015 parmi lesquels 1 enfant a été tué et 170 blessés, dont 71 blessés hospitalisés (ONISR, 2015).

Le casque : une protection des risques de blessure à la tête en cas de chuteLes chocs à la tête chez les jeunes enfants peuvent causer des traumatismes plus graves que chez les adultes ou adolescents. Le casque diminue le risque de blessure sérieuse à la tête de 70%, le risque de blessure mineure de 31% et le risque de blessure au visage de 28%.

La responsabilité de l’adulte est engagée
En cas de non-respect de cette obligation, un adulte, qui transporte un enfant à vélo non casqué ou qui accompagne un groupe d’enfants non protégés, risquera une amende de quatrième classe, c’est-à-dire de 135 €.

Bien choisir son casque
Optez pour un modèle qui vous offre une protection optimale en fonction de l’activité pratiquée. Privilégiez les produits marqués NF ou ECE 22/04, 22/05. Et n’achetez jamais un casque sans l’avoir essayé.

http://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/A-velo-le-casque-obligatoire-pour-les-moins-de-12-ans

Actualités des familles La Croix