Back Vous êtes ici : Vie pratique

L’aide aux plus faibles, un devoir des AFC

"Une famille ne peut s'épanouir spirituellement que si elle bénéficie de conditions de vie matérielles satisfaisantes".

Les AFC sont agréées par l’État comme association de consommateurs depuis octobre 1987. Cet agrément vient d’être renouvelé pour 5 ans.

Les difficultés de la vie quotidienne des familles relèvent bien sûr de leurs conditions matérielles, mais aussi des rapports contractuels quotidiens qu'elles entretiennent avec les entreprises (énergie, communications électroniques, achats en magasin, e-commerce, etc.). Les problèmes de nature contractuelle peuvent engendrer de réelles difficultés pour les familles mal informées et ne connaissant pas leurs droits.

Cette mission est fondée sur :

  •  le Code de la Famille qui confie aux associations familiales la défense des intérêts matériels des familles (article L.211-1) ;
  • l’Enseignement social de l’Église qui les encourage à agir dans le monde. Les associations de consommateurs sont explicitement citées dans l’encyclique Caritas in Veritate §66

Lire la suite

Recettes et astuces anti-gaspi (4/5)

Fotolia soupeSOUPES
Tous les restes font une excellente soupe. On y ajoute de l’ail, de l’oignon, du fromage râpé de la crème fraiche...

FRUITS ABIMES
En compote ou salade de fruits, en dessert improvisé (clafoutis rapide), ou arrosés de jus de citron et sucre vanillé sous 1 boule de sorbet au choix ; cuits au micro-onde et refroidis pour agrémenter yaourt nature ou fromage blanc ; dans un gâteau au yaourt

3 astuces :

- Mettre les aliments à consommer rapidement en bonne visibilité dans le réfrigérateur
- Avoir un congélateur et ne pas hésiter à congeler
- Cuisiner davantage et congeler ce que l’on ne consomme pas le jour même, de façon à n’avoir qu’à décongeler un plat réalisé d’avance pour les jours moins favorables

Recettes et astuces anti-gaspi (3/5)

Fotolia hachisLEGUMES
Cuire patates douces, butternuts et autres grands légumes au four, sans les éplucher ni les couper. C’est un énorme gain de temps et pendant qu’ils sont au four on peut s’occuper des enfants
Avec des légumes plus très frais : Purées, gratins, tartes, cakes, galettes, omelettes

RESTES DE VIANDES
En Hachis-Parmentier, en farce, en dés dans les salades
Des boulettes passées à la poêle avec une sauce tomate

3 astuces :

- Optimiser l’utilisation du four en faisant cuire une tarte dans le four en même temps ou juste après la cuisson du plat principal
- Mettre les restes dans une gamelle pour le déjeuner du lendemain
- Des soirées « diner de restes » où chacun pioche dans ce qui reste, c’est bien apprécié des enfants et des ados

 

Sécurité électrique de votre logement : soyez vigilant !

electricite dangerSelon l’Observatoire National de la Sécurité Electrique, un incendie sur quatre, soit 50 000 chaque année, est de source électrique. Les installations défectueuses font aussi chaque année 3 000 blessés par électrisation et 40 décès par électrocution. Dans ce contexte, le GRESEL (Groupe de Réflexion sur la Sécurité Électrique dans le Logement) publie un guide en partenariat avec les associations de consommateurs agréées dont les AFC et les acteurs de la filière électrique.

A partir du 1er juillet 2017, le diagnostic de l’installation électrique devra être remis au locataire par le bailleur au moment de la signature du bail, pour les logements situés dans un immeuble collectif dont le permis de construire a été délivré avant le 1er janvier 1975 (décret n°2016-1105 du 11 août 2016). Pour les autres logements, ce diagnostic sera systématique à compter du 1er janvier 2018.

Le diagnostic doit être réalisé par un professionnel certifié et a une validité de 6 ans.

En cas de doute sur la sécurité électrique du bien mis en location, il est recommandé aux propriétaires bailleurs d’anticiper la situation en faisant intervenir un électricien. Il réalisera les travaux nécessaires et délivrera une attestation visée par Consuel (association chargée en France du visa obligatoire d’attestation de conformité des installations électriques) qui tiendra lieu, au moment de la mise en location, de diagnostic de l’installation intérieure de l’électricité. Cela permettra de louer plus rapidement le bien lors d’un changement de locataire ou d’un renouvellement de bail, et d’éviter d’avoir à réaliser les travaux nécessaires dans l’urgence et la contrainte.

Consultez la brochure sur le site de l'association Promotelec

Location : de nouvelles règles pour vos annonces

immobilier fotoliaMieux comprendre les annonces de location des agences immobilières ? Les familles à la recherche d’un appartement à louer l’ont toujours souhaité.

Quelles sont les  nouvelles règles pour leur affichage ?

L’arrêté du 10 janvier 2017 paru au JO du 18 janvier énonce les règles d’affichage à appliquer à partir du 1er avril dans le cadre d’une location ou d’une sous-location :

1. Le montant du loyer mensuel « tous compris », c’est-à-dire avec les charges incluses, avec les mentions « par mois » et « charges comprises » (le cas échéant).
2. Le montant des charges récupérables inscrit dans le contrat de location et leurs modalités de règlement ; ainsi que le montant du complément de loyer exigé s’il existe (dans les zones où les loyers sont encadrés, comme Paris depuis un an et demi et Lille depuis le 1er février 2017).
3. Le montant du dépôt de garantie éventuellement exigé.
4. Le caractère meublé ou nu de la location.
5. Le montant total TTC des honoraires du professionnel à la charge du locataire, précédé ou suivi de la mention « honoraires charges locatives » (abréviation « HCL » pour les supports physiques).
6. Le montant TTC des honoraires à la charge du locataire dus au titre de la réalisation de l’état des lieux.
7. La commune où se situe le bien, et le cas échéant l’arrondissement (une mesure qui vise au respect des plafonds de loyers dans les zones où ils sont encadrés).
8. La surface du bien loué exprimée en mètres carrés de surface habitable (ce qui permet au locataire de tenter une action en diminution de loyer s’il constate un écart entre la surface réelle et la surface théorique indiquée dans le bail).

En savoir plus sur le site du Ministère

Actualités des familles La Croix