Back Vous êtes ici : Vie pratique Association de consommateurs Fiches pratiques Contrats et commerce Acheter sur un site étranger ?

Acheter sur un site étranger ?

revisionsPourquoi cette fiche

Grace à internet, il est possible à chacun de faire jouer la concurrence internationale et d’acheter dans le monde entier des produits divers. Mais la chose n'est pas sans risque. Nous constatons que trop de consommateurs se basent encore seulement sur le fait que le site apparaisse en français. La grande majorité des difficultés provient d'une absence de rigueur dans la visite du site.

Cette fiche a donc pour objet de rappeler les principes généraux à respecter. Elle vous invite également à consulter le communiqué de presse du CEC France de Kehl au sujet des achats de Noël, en notant que ces recommandations sont valables pour tout autre achat transfrontalier.

Un principe de base essentiel

Lire attentivement l’ensemble du site, y compris certains détails avant de passer commande.

Lire notamment les Conditions générales de Vente (CGV), ou les Conditions Générales d'Utilisation (CGU)*1. On y trouve généralement l'adresse postale du site, là ou dans une autre partie du site, les tarifs, ainsi que les informations indispensables en cas difficulté*2. Dans un pays de l'UE, les Codes locaux s'appliquent, mais ils intègrent les Directives et Règlements européens, décidées en commun par la Commission, le Conseil des États et le Parlement européen*3 ; en revanche, hors de l'UE, c'est le droit du pays qui s'applique sans aucun lien avec le droit européen.

Toutefois, même dans l'UE, les organisations judiciaires et les Codes de procédure diffèrent ; joint à l'utilisation de langues différentes, régler une affaire devient rapidement difficile.

Nous conseillons de faire des saisies d'écran des pages importantes, car souvent les CGV et les informations varient (règles, adresses, tarifs, etc.) et ce sont celles du jour de la commande qui s'appliquent. Toutefois, il existe parfois des possibilités de décisions "commerciales".

Pour résoudre un problème, s'adresser à des spécialistes.

D’une façon générale, il est possible d'avoir gain de cause en cas de litige, seulement si les CGV, les CGU, ou encore les indications clairement affichées sur le site, n'ont pas été respectées par le vendeur ; ceci même si des "solutions commerciales" peuvent être proposées pas le vendeur.

Pour recevoir une aide efficace, il est utile d'être adhérent d'une antenne locale d'association de consommateurs agréée nationalement :
Sur notre site : http://www.afc-france.org/consommation/association-de-consommateurs/antennes-locales
Sur le site de l’INC : http://www.conso.net/content/trouvez-lassociation-de-consommateurs-la-plus-proche-de-chez-vous

Celle-ci vous aidera à analyser l'affaire et à constituer un dossier complet.

Dans la plupart des cas, elle vous aidera à transmettre celui-ci au CEC France, installé à KEHL avec le CEC Europe. Celui-ci transmettra après étude le dossier au CEC du pays du vendeur, ou à une association de défense des consommateurs locale.

Le CEC France peut être saisi directement par le consommateur. Toutefois, une association française peut apporter un "plus" dans l'établissement du dossier, après un examen complet de l'affaire.

 

Un texte de conseils du CEC France

Le CEC France a rédigé une fiche de conseils pratiques à l'occasion des achats de Noël. Ces conseils s'appliquent d'abord à l'Espace Européen. Toutefois, certains peuvent être appliqués au marché mondial, ainsi qu'aux achats sur des sites français.

Vous pouvez la consulter sur le lien suivant : http://www.afc-france.org/attachments/article/2778/CEC.Achats%20de%20Noel%20sur%20Internet.pdf

Bonnes Fêtes de fin d'année !


1 La majorité des difficultés qui nous sont soumises, existent la plupart du temps parce que l’acheteur n'a pas lu toutes ces informations ou parce qu’il n'en a pas tenu compte.
2 Si elles n'y sont pas, nous vous conseillons de ne pas faire d’achat.
3 Par exemple, le délai de rétractation est de 14 jours dans toute l'UE.

Actualités des familles La Croix