Back Vous êtes ici : Vie pratique

L’aide aux plus faibles, un devoir des AFC

"Une famille ne peut s'épanouir spirituellement que si elle bénéficie de conditions de vie matérielles satisfaisantes".

Les AFC sont agréées par l’État comme association de consommateurs depuis octobre 1987. Cet agrément vient d’être renouvelé pour 5 ans.

Les difficultés de la vie quotidienne des familles relèvent bien sûr de leurs conditions matérielles, mais aussi des rapports contractuels quotidiens qu'elles entretiennent avec les entreprises (énergie, communications électroniques, achats en magasin, e-commerce, etc.). Les problèmes de nature contractuelle peuvent engendrer de réelles difficultés pour les familles mal informées et ne connaissant pas leurs droits.

Cette mission est fondée sur :

  •  le Code de la Famille qui confie aux associations familiales la défense des intérêts matériels des familles (article L.211-1) ;
  • l’Enseignement social de l’Église qui les encourage à agir dans le monde. Les associations de consommateurs sont explicitement citées dans l’encyclique Caritas in Veritate §66

Lire la suite

Ménage de printemps : un air sain dans votre logement

stockvault maisonC’est le printemps et le temps du grand ménage de saison, le marathon du tri, du lavage et du rangement.
Toute la famille se retrousse les manches pour rendre son logement plus sain et agréable en faisant du bien à la planète.

Une maison saine, c’est un air sain, alors adoptez les bons gestes en famille pour assainir l’air ambiant de son logement :
- Aérer son logement 5 à 10 minutes tous les jours, chauffage éteint ;
- Entretenez le système de ventilation en veillant à ne pas boucher les grilles d’aération et en nettoyant régulièrement les bouches d’extraction ;
- Evitez de fumer à l’intérieur car le tabac est la première source de pollution dans l’habitat ;
- N’utilisez pas les chauffages d’appoint au pétrole ou au gaz en continu, ni pour chauffer une chambre, ni pour une pièce mal ventilée ;
- Evitez l’usage de produits odorants comme l’encens ou les bougies parfumées qui émettent des polluants dans l’habitat.

Pour aller plus loin, l’ADEME vous propose un guide pédagogique : « Un air sain chez soi ».

Ménage de printemps écoresponsable

C’est le printemps et le temps du grand ménage de saison, le marathon du tri, du lavage et du rangement.
Toute la famille se retrousse les manches pour rendre son logement plus sain et agréable en faisant du bien à la planète.

Un ménage efficace et écoresponsable en famille, c’est possible !

Les produits d’entretien peuvent polluer l’air, l’eau et les sols : 50% des phosphates rejetés dans les eaux françaises proviennent des produits d’entretien.

Pour éviter de trop polluer en faisant son ménage, l’ADEME propose quelques éco-réflexes :
1. Bien lire les étiquettes pour connaître la nocivité des produits et ainsi éviter les produits dangereux.
2. Privilégier les produits affichant l’Ecolabel Européen.
3. Opter pour des produits dits « solides » : beaucoup de produits d’entretien existent sous forme de poudre. Cela fera moins d’emballage et donc moins de déchets !
4. Penser à utiliser des écorecharges, qui sont également plus économiques.
5. Respecter les doses d’utilisation : utiliser plus qu’indiqué, ne nettoiera pas mieux…
Le mélange de certains produits peut provoquer des émanations dangereuses et polluer l’air des maisons. Pensez à aérer en faisant le ménage.

Pour mieux identifier les produits dangereux, pour vous aider à vous en passer et à en limiter l’usage, l’ADEME vous propose un guide pédagogique : « Les produits et déchets dangereux ».

Ménage de printemps : faites le tri !

C’est le printemps et le temps du grand ménage de saison, le marathon du tri, du lavage et du rangement.
Toute la famille se retrousse les manches pour rendre son logement plus sain et agréable en faisant du bien à la planète.

Faites le vide en famille dans les placards avec un coup de pouce pour la planète et donnez une seconde vie aux objets dont vous ne vous servez plus.

Les objets de la famille devenus inutiles (le mobilier, l’électroménager, la vaisselle, les vêtements et les jouets) ne sont pas forcément à jeter. Ils peuvent trouver une nouvelle fonction et être réemployés en donnant à un particulier ou une organisation caritative qui récupère et répare parfois les objets.
Envisagez toujours de réparer avant de jeter. Les métiers de la réparation n’ont pas disparu : cordonniers, couturières, tapissiers et artisans-réparateurs en mobilier ou électro-ménager sont souvent disponibles près de chez vous.
Il existe aussi des lieux dédiés à la réparation : les recycleries dont l’ambition est de récupérer, valoriser et/ou réparer des objets, pour ensuite les revendre au grand public.

Enfin, si vous devez jeter quelque chose à la poubelle, l’ADEME vous accompagne pour bien jeter et savoir où les apporter : « Que faire de mes déchets ? ».

Consultation chez le médecin, tarifs du gaz, impôts : ce qui change le 1er mai pour les familles

ce qui change le premier maiA partir du 1er mai 2017,

- La consultation chez le médecin généraliste passe à 25 euros.
La consultation chez le généraliste de secteur 1 (sans dépassement d’honoraires) passe de 23€ à 25€, soit 94% de ces professionnels. La consultation des enfants jusqu’à 6 ans passe, elle, à 30€.
A l’exception du forfait de 1€ que le patient paye de sa poche, le solde est pris en charge à 70% par l’Assurance maladie et à 30% par sa complémentaire.

- Baisse de 3,3% du prix du gaz.
Une bonne nouvelle pour les familles après plusieurs mois de hausse. Dans le détail, c’est moins 3,4% pour le chauffage, moins 1,2% pour le gaz utilisé pour la cuisson et 2,1% pour les utilisateurs de gaz et eau chaude.

- Impôts : la déclaration électronique obligatoire pour de plus en plus de foyers.
Les foyers dont le revenu fiscal de référence (RFF) est supérieur à 28 000 euros devront obligatoirement passer par la déclaration électronique ; les dates limites de souscription vont du 23 mai au 6 juin selon les départements. Sauf, bien sûr, s’ils ne « disposent d’un accès à internet ou s’ils sont domiciliés dans un territoire avec une desserte numérique insuffisante. Les contribuables qui optent pour la voie postale ont jusqu’au 17 mai pour s’acquitter de cette tâche.

Actualités des familles La Croix