Back Vous êtes ici : Vie pratique

L’aide aux plus faibles, un devoir des AFC

"Une famille ne peut s'épanouir spirituellement que si elle bénéficie de conditions de vie matérielles satisfaisantes".

Les AFC sont agréées par l’État comme association de consommateurs depuis octobre 1987. Cet agrément vient d’être renouvelé pour 5 ans.

Les difficultés de la vie quotidienne des familles relèvent bien sûr de leurs conditions matérielles, mais aussi des rapports contractuels quotidiens qu'elles entretiennent avec les entreprises (énergie, communications électroniques, achats en magasin, e-commerce, etc.). Les problèmes de nature contractuelle peuvent engendrer de réelles difficultés pour les familles mal informées et ne connaissant pas leurs droits.

Cette mission est fondée sur :

  •  le Code de la Famille qui confie aux associations familiales la défense des intérêts matériels des familles (article L.211-1) ;
  • l’Enseignement social de l’Église qui les encourage à agir dans le monde. Les associations de consommateurs sont explicitement citées dans l’encyclique Caritas in Veritate §66

Lire la suite

Réduire en famille l’impact du numérique sur l’environnement

guide ademe numerique 2017Tablettes, smartphones, ordinateurs, les outils du numériques sont omniprésents dans notre quotidien que ce soit au travail ou à la maison. L'essor du digital, le développement du e-commerce, la dématérialisation nous ont permis de réduire nos déplacements, de diminuer nos consommations de papier, de faciliter les échanges... mais ce bouleversement a aussi un impact sur notre vie et notre environnement :
· Consommations d'énergie
· Consommation de matières premières
· Pollutions
· Production de déchets...

On y apprend par exemple que certains économiseurs d'écran "sollicitent énormément la carte graphique de l’ordinateur et peuvent consommer autant, sinon plus, que le mode actif" ou encore "qu' 1 minute de recherche sur Internet consomme 100 watts sur un ordinateur fixe".

Ce guide pratique de l'ADEME nous met donc en garde sur l'usage du numérique et des outils, il nous apprend à mieux les utiliser comme par exemple éteindre son ordinateur au-delà d'une heure d'inactivité, ou bien réduire le nombre de destinataires des emails.

En tant que familles utilisatrices, nous pouvons agir pour alléger ces retombées. Ce guide donne les conseils pratiques à appliquer au quotidien par tous les membres de la famille.

Lire le guide complet

Grosse chaleur : faut-il payer le verre d'eau ?

Verre d'eau caniculeLe problème de la gratuité de la carafe d'eau et du verre d'eau se pose fréquemment au moment des périodes estivales et tout particulièrement lors de grosses chaleurs.

Au restaurant, la carafe d'eau ordinaire en accompagnement du repas est gratuite.

Le cafetier en revanche n'est pas tenu de délivrer gratuitement un verre d'eau ordinaire. Il doit alors en informer clairement le consommateur en indiquant le prix pratiqué.

Voir la fiche explicative sur le site du ministère

Canicule : bien respecter la chaîne du froid

chaine du froidRespectons les températures indiquées sur les étiquettes des aliments, en particulier pendant les périodes de grosses chaleurs.

Quelques conseils pratiques :

  • Bien lire sur l’emballage la température à laquelle le produit doit être conservé
  • Emballer séparément les aliments crus et les aliments cuits avec un film alimentaire
  • Placer les restes dans des emballages fermés et les consommer rapidement
  • Ne pas laisser trop longtemps les produits réfrigérés hors du réfrigérateur
  • Placer les produits dont les dates limite de consommation sont les plus proches bien en vue
  • Oter les suremballages cartons ou plastiques si les indications nécessaires figurent sur l’emballage des produits
  • Se laver les mains avant de toucher les aliments et entre chaque manipulation de produits différents

Voir la fiche pratique sur le site du ministère

Comment obtenir un duplicata de carte grise ?

immatriculationTerminées les files d’attente à la préfecture pour obtenir la précieuse copie! Depuis le 2 juin 2017 en cas de perte, de vol ou de détérioration de votre carte grise, la demande de duplicata se fait en ligne.

Pour cela, il vous suffit de vous connecter au site de l'Agence nationale des titres sécurisés (ANTS) et de vous créer un compte. Vous pouvez aussi vous identifier par FranceConnect si vous avez un compte.
Une fois identifié, vous devrez renseigner votre numéro d'immatriculation et le code confidentiel qui avait été associé à votre ancienne carte grise. Vous pourrez le trouver sur les courriers qui vous ont été envoyés au sujet de votre certificat d'immatriculation.

Les différentes démarches à effectuer

On vous demandera une copie numérique d'un justificatif d'identité et, éventuellement, une copie numérique de la preuve du contrôle technique en cours de validité. En cas de vol, vous devrez présenter un exemplaire de la déclaration de vol, établie par un service de police ou de gendarmerie et, en cas de perte, un exemplaire de la déclaration de perte établie au moyen de l'imprimé Cerfa n°13753*01.

Quand vous aurez effectué l'ensemble de ces démarches, on vous proposera d'imprimer le certificat provisoire d'immatriculation (CPI) qui vous permettra de circuler avec votre véhicule en attendant votre carte grise définitive.
Cette demande de duplicata n'est pas gratuite. Pour connaître le montant de votre duplicata, qui dépend de votre véhicule et de votre région, un simulateur est en ligne : www.service-public.fr. Le paiement se fait par carte bancaire.

Si vous ne disposez pas de l’équipement nécessaire pour effectuer cette démarche en ligne, des points numériques avec ordinateurs, imprimantes et scanners sont mis à disposition dans de nombreuses communes. Des médiateurs peuvent également vous aider sur place.

Des justificatifs sont à conserver

En cas de demande de duplicata, le propriétaire est tenu de conserver et de tenir à la disposition de l'administration : un justificatif d'identité (carte d'identité, passeport...), la preuve d'un contrôle technique, et selon la situation un exemplaire de la déclaration de vol établie par un service de police ou de gendarmerie, voire le certificat d'immatriculation détérioré, qu'il doit garder pendant les 5 ans qui suivent la délivrance du duplicata.

Faites vos demandes sur : www.immatriculation.ants.gouv.fr

Actualités des familles La Croix