Recevez nos communiqués

Abonnez-vous à nos communiqués de presse (1 à 4 envois par mois) :
Back Vous êtes ici : Communiqués de presse 2012 Publication du rapport Nisand : quand proposera-t-on une véritable éducation à l’amour pour faire reculer l’avortement ?

Publication du rapport Nisand : quand proposera-t-on une véritable éducation à l’amour pour faire reculer l’avortement ?

Communiqué de presse
Le professeur Nisand vient de remettre son rapport sur les grossesses des mineures. Sans surprise, l'essentiel des propositions tourne autour d'une diffusion accrue de la contraception alors même que les auteurs du rapport concèdent que le recours à la contraception accroît celui à l'avortement.

Pour les AFC, la cause principale du nombre élevé de grossesses chez les mineures réside dans les visions limitées et incomplètes de la sexualité qui circulent aujourd'hui dans la société. Pour beaucoup d'adolescents, en effet, la pornographie tient lieu de référence en matière de sexualité.

A ce titre, l'enjeu de la question à laquelle est censé répondre ce rapport est bel et bien éducatif. Il ne consiste pas d'abord, comme le suggère le rapport, de parler de " sexe ", ni de résumer l'entrée dans la sexualité à prévenir les IST et à verrouiller la fécondité. Il s'agit de développer une véritable éducation affective et sexuelle et d'aider les parents à accomplir leur rôle de premiers éducateurs de leurs enfants dans ce domaine aussi, plutôt que de les démissionner d'office en proposant, par exemple, un accès libre, anonyme, gratuit à la contraception pour les mineures.

Parallèlement, les AFC appellent à un soutien déterminé pour le développement des dispositifs d'aide aux mères en difficultés.

Les AFC avaient fait d'autres propositions lors de leur audition par le professeur Nisand en septembre 2011. Ces propositions sont au cœur de leur mobilisation pour faire entendre la voix des familles à l'approche des élections.

Actualités des familles La Croix