Recevez nos communiqués

Abonnez-vous à nos communiqués de presse (1 à 4 envois par mois) :
Back Vous êtes ici : Communiqués de presse 2012

Communiqués 2012

Un vade-mecum pour comprendre l’Assistance Médicale à la Procréation

Communiqué de presse (2012)

Ce communiqué, publié en 2012, met en avant notre Vade Mecum sur l'AMP. Toujours d'actualité, il constitue une bonne base pour mieux en comprendre les enjeux et les conséquences. Contactez-nous pour le commander.

Après un premier vade-mecum sur les coûts du non-mariage, les Associations Familiales Catholiques (AFC) en publient un deuxième sur l'Assistance Médicale à la Procréation (AMP). Ce vade-mecum s'appuie notamment sur une étude de l'INED (2008), sur une enquête de terrain des auteurs en centre d'AMP, ainsi que sur des témoignages de couples et de praticiens.

La loi de bioéthique révisée en 2011 donne une définition de l'Assistance Médicale à la Procréation (AMP) en plaçant sous ce vocable toutes les méthodes qui se déroulent en dehors du processus naturel de fécondation. Elle établit également que la mise en œuvre de l'AMP est indiquée lorsque le couple en âge de procréer se trouve face à une infertilité médicalement constatée ou pour éviter la transmission d'une maladie grave à l'enfant ou à l'un des membres du couple.

Les débats qui ont eu lieu en 2011 à l'occasion de la révision de la loi de bioéthique ont révélé l'ampleur du phénomène de l'hypofertilité dans notre société. Ils ont confirmé aussi la souffrance des couples « en attente d'enfants » dans une société marquée par la force du « désir d'enfant ».

Quelle est la nature de la réponse que l'AMP apporte à leur souffrance ? Quelle est sa portée pour les couples, les enfants ?

Le présent vade-mecum entend apporter un éclairage sur ces points, aussi précis que possible, étayé par des témoignages de praticiens et de couples.

Ce vade-mecum est disponible dès à présent à la Confédération Nationale des AFC (28 place Saint-Georges, Paris 9ème, 01 48 78 81 61).

Comprendre l'Assistance Médicale à la Procréation, 36 pages, 15€ les 25 exemplaires.

Sortir des coûts du non-mariage : un vade-mecum pour tous

Communiqué de presse (2012)

Ce communiqué de presse de 2012 annonçait la sortie du Vade Mecum sur les coûts du non-mariage. Les arguments avancés sont toujours plus d'actualité.

Contactez la CNAFC pour en commander.

Les Associations Familiales Catholiques (AFC) publient aujourd'hui un vade-mecum sur le « non-mariage » fondé sur des rapports publics et des études françaises et internationales (rapports de la Défenseure des enfants, de la Cour des Comptes, du Haut Conseil de la Famille, enquêtes INSEE...) qui ont abordé le sujet.

En 2005, à l'occasion de leur centenaire, les AFC ont confié à une équipe de chercheurs reconnus un travail publié aux Editions Bayard ensuite sous le titre Quel avenir pour la famille ? Le coût du non-mariage. Le présent vade-mecum reprend et actualise les analyses publiées dans ce cadre.

D'une présentation claire et synthétique, il permet ainsi d'évaluer très concrètement les effets des situations concernées : enfants déstabilisés, familles précarisées, collectivité mise à contribution. Mais loin de stigmatiser la question, ce vade-mecum montre avec force les bienfaits économiques, sociaux et personnels de la « famille durable » fondée sur le mariage et propose des leviers d'actions possibles et concrètes de prévention de ces coûts.

Ce vade-mecum est disponible dès à présent à la Confédération Nationale des AFC (28 place Saint-Georges, Paris 9ème, 01 48 78 81 61).

Sortir des coûts du non-mariage, 16 pages, 10€ les 25 exemplaires.

Téléthon 2012 : A quand la possibilité de choisir une destination éthique des dons ?

Communiqué de presse
Le Téléthon est chaque année l’une de ces manifestations de solidarité encourageantes dont sont capables les Français.

La CNAFC rappelle cependant l’importance de jouer la transparence vis-à-vis de la famille de malades et des Français.

 En particulier elle tient à souligner que les enfants indemnes présentés aux familles comme un « un espoir et comme la vie qui reprend le dessus » sont issus d’un processus de sélection embryonnaire, et que leurs embryons frères et sœurs, handicapés, ont, eux, été éliminés.

Elle encourage en conséquence les chercheurs à orienter leurs recherches exclusivement vers la guérison notamment de la myopathie, par des thérapies génique ou cellulaire, une chirurgie du gène, de médicaments, etc.

 La CNAFC réitère par ailleurs sa demande que les donateurs du Téléthon aient la possibilité de choisir les programmes de recherche qu’ils désirent soutenir.

Préoccupée chaque année par la destination des dons du Téléthon, compte tenu en particulier de la masse des moyens financiers consacrés à la recherche sur les embryons, la CNAFC poursuit inlassablement son action dans le domaine éthique à l’heure où ces questions occupent une place de choix dans les réflexions politiques.

 

 

Bioéthique : les actions clés de la CNAFC ces derniers mois

- Publication d'un vade-mecum Comprendre l'Assistance Médicale à la Procréation, qui met en lumière, à travers la question de l'Assistance Médicale à la Procréation (AMP) les véritables enjeux des lois de bioéthique et rappelle combien certaines pratiques médicales sont loin d'apporter une solution aux difficultés des familles confrontées à la stérilité et au handicap.

- Un espace internet régulièrement enrichi sur son site pour informer le grand public et communiquer.

 

 

 

 

Actualités des familles La Croix