Recevez nos communiqués

Abonnez-vous à nos communiqués de presse (1 à 4 envois par mois) :
Back Vous êtes ici : Communiqués de presse 2010

Communiqués 2010

Bioéthique : la CNAFC poursuit une mobilisation de longue haleine

Communiqué de presse

Préoccupée chaque année par la destination des dons du Téléthon et, en particulier, par les sommes consacrées à la recherche sur les embryons, la CNAFC poursuit inlassablement son action dans le domaine éthique à l’heure où le Parlement commence l’examen du projet de révision des lois de bioéthique.

Nos actions clés  ces derniers mois :

Sensibilisation
3 supports pour exprimer ses positions :
- un vade-mecum met en lumière les véritables enjeux des lois de bioéthique et rappelle combien les pratiques médicales sont loin d’apporter une solution aux difficultés des familles confrontées à la stérilité et au handicap ;
- un espace internet est ouvert sur son site pour informer le grand public, communiquer les dates et lieux de conférences, mais aussi pour diffuser le calendrier des débats  organisés par le Gouvernement dans toute la France ;
- un dossier dans son journal interne expédié aux 35 000 familles adhérentes.

Mobilisation
Début 2010, la CNAFC associe plus de 50 000 personnes au financement de fiches pratiques permettant d’alerter chacun sur les enjeux de la révision des lois de bioéthique.

Communication
Après avoir été reçue par le conseiller  de l’Élysée chargé de la Santé, les ministres de la Santé et de la Recherche, des élus, les partis politiques ; après avoir rencontré des associations et sollicité des experts qui comptent dans ce domaine ;
la CNAFC édite un ensemble de 8 fiches pour aborder les thèmes centraux de la révision : aide médicale à la procréation, diagnostic prénatal, diagnostic pré implantatoire, don de gametes, don d'organes, gestation pour autrui, recherche sur l'embryon, sang de cordon ombilical, et procède actuellement à l’envoi de ces fiches à l’ensemble des députés et sénateurs français.





Réforme des retraites complémentaires : Comment les familles pourraient-elles sereinement choisir d'accueillir des enfants ?

Communiqué de presse

Les partenaires sociaux se sont réunis jeudi 25 pour fixer l'agenda des négociations concernant les régimes de retraites complémentaires ARRCO et AGIRC et la réduction de leurs déficits actuels et à venir.

Parmi les mesures envisagées figure la réduction, au moins partielle, des majorations attribuées aux parents de familles nombreuses.

Pour la CNAFC, une telle mesure va complètement à l'encontre du rôle déterminant de ces familles dans la pérennité du système des retraites, rôle qu'elle entend
rappeler avec insistance. Les 5 millions de personnes menacées par de telles dispositions ne peuvent l'accepter.

Les majorations font partie des dispositifs nécessaires pour réduire les impasses financières auxquelles sont confrontées les familles avec enfants, et particulièrement leur difficulté à constituer une épargne.. Une des conséquences de ces impasses, comme le montrent les enquêtes, est que les familles en France n'ont pas le nombre d'enfants qu'elles désirent ; c'est, avec le chômage, la source des déséquilibres des systèmes des retraites.

Pour la CNAFC, il est temps de conforter la politique en faveur des familles et de la rendre plus lisible en répondant à leurs besoins réels.

C'est dans ce sens qu'elle demande aux partenaires sociaux et aux pouvoirs publics de faire une évaluation des difficultés financières rencontrées par les familles avec enfants, et du risque de leur appauvrissement relatif du fait notamment de la limitation de leur capacité d'épargne : sans l'assurance d'une aide convenable au moment de la retraite comment les familles pourraient-elles sereinement choisir d'accueillir des enfants ?

Nouveau Gouvernement : les familles attendent des signaux forts

Communiqué de presse

Dépendance, fiscalité du patrimoine, emploi, redressement des finances publiques, bioéthique, éducation affective et sexuelle, pouvoir d'achat... la dimension familiale des dossiers qui attendent le nouveau Gouvernement est cruciale.

Pour cette raison, la CNAFC s'interroge sur la disparition sans explication du secrétariat d'état dédié à la famille.

Pour la CNAFC, ces nombreux dossiers appellent une action transversale du niveau du Premier Ministre.

C'est pourquoi elle demande qu'un portefeuille de la Famille soit créé et qu'il soit rattaché directement à Monsieur François Fillon. C'est, pour la CNAFC, la seule garantie de la prise en compte appropriée des besoins des familles.

 

Actualités des familles La Croix